Matija Bećković – Le poignard

Le poète serbo-monténégrin Matija Bećković est né en 1939. Il est toujours vivant et très populaire en Serbie. En 1990, à l’aube de l’éclatement sanglant de la Yougoslavie, il rédigeait une prophétique parabole sur l’âme slave, dans sa grandeur, mais surtout dans sa tendance auto-destructrice.

D’après un célèbre récit
Venu du Nord lointain
Les chasseurs de loups
Plongent dans le sang frais
Un poignard à deux tranchants
Plantent son manche dans la glace
Et le laissent dans le désert enneigé.
Le loup affamé
Sent, de loin, le sang frais
Surtout grâce à l’air pur et vif
Sous les étoiles hautes et gelées
Et trouve vite l’hameçon sanglant.
En léchant le sang gelé
Il se coupe la langue
Et lape son sang chaud
Sur la lame froide.
Et il ne sait s’arrêter
Jusqu’au moment où il s’écroule
Gonflé de son propre sang.
Si tels sont les loups
Qui sont les plus durs à chasser
Comment sont donc les hommes
Et les peuples entiers
Et surtout le nôtre
qui de son propre sang
Ne peut se lasser
Et il disparaîtra semble-t-il
Avant de pouvoir comprendre
Que ce poignard sanglant
Restera
Comme unique
Monument
Et croix
Au-dessus de nous

Un poème que j’ai découvert lors de ma lecture du livre (controversé) de Jacques Merlino « Les vérités yougoslaves ne sont pas toutes bonnes à dire » (Fenixx, 1993). Il m’a saisi par les concordances avec tous les récits de guerre civile que je pouvais lire à ce moment là…
Le poème en langue originale est ici:
Pesma na originalnom jeziku je ovde:
https://www.lyrikline.org/en/poems/bodez-1916

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :